Mise en condition opérationnelle des équipements  et des hommes : le stage MECO du Chasseur de mines tripartite  (CMT) Andromède




Les plongeurs démineurs du CMT M643 Andromède arment un PAP (Poisson Auto Propulsé)




Par Sandra Chenu Godefroy
Reporter-Photographe
(scg@sldinfo.com)
12/10/2011



Dans la Marine Nationale, les bateaux sont régulièrement soumis à des stages MECO (Mise En Condition Opérationnelle) :  des entraînements qui ont pour but de les préparer à affronter les situations auxquelles ils pourront être confrontés dans le cadre de leurs déploiement en OPEX ou de leurs missions plus régulières. A ces fins, des marins expérimentés appellés les «entraîneurs» (aisément reconnaissables par le brassard jaune qu’ils portent) sont envoyés par la Division Entraînement d’ALFAN (la Force d’Action Navale) pour juger point par point des capacités à la fois du navire mais aussi de son équipage à assurer avec succès les missions que la Marine Nationale sera amenée à leur confier.

Les stages de MECO durent une semaine et sont l’occasion de perfectionner la formation des marins récemment embarqués et de rappeler les procédures ou leurs évolutions aux plus anciens. Basés sur des mises en situation concrètes, ces stages sont le meilleur moyen de juger de l’efficacité globale d’un équipage et de cibler les axes de formation à retravailler.


Basés sur des mises en situation concrètes, les stages de mise en condition opérationnelle sont le meilleur moyen de juger de l’efficacité globale d’un équipage et de cibler les axes de formation à retravailler.


[slidepress gallery=’600-SCG-Meco’]




—-

Voir sur le sujet :