Murielle Delaporte md@sldinfo.com
 

CREDIT: ECPAD, 2009

Crédit photo : Guillaume Grandin, ECPAD, 2009

Dans le cadre de la réforme en cours du Service des essences des armées, le dossier « SEA 2014: le nouveau visage du service des essences des armées » fait référence à la nécessité d’intensifier l’entraînement et l’aptitude opérationnelle des personnels et des détachements  tant au niveau MCO (maintien en condition opérationnelle) qu’au niveau MCAP (mise en condition avant projection), et ce particulièrement face au durcissement des conditions de déploiement en théâtre afghan.

Cette adaptation au théatre afghan ne concerne pas uniquement les militaires pétroliers, mais bien évidemment leur matériel également : le déploiement récent des premiers camions-citernes blindés d’une capacité de 10 m3 – les CCP10 – en est l’illustration. Fabriqués à Angers par le constructeur de poids-lourds suèdois Scania et, pour la partie pétrolière, la compagnie française Lafon242 CCP10 ont été commandés par l’armée de terre française en 2002 et sont entrés en service depuis 2004. Ils ont été conçus en version ravitaillement (matériel terrestre) et avitaillement (matériel aéroporté). Le blindage, développé par le SEA, concerne 34 CCP10 destinés pour l’armée de terre en partie et pour le SEA lui-même. Le centre logistique (CSL) de Montereau a commencé à réceptionner en septembre 2009 les douze premiers d’entre eux destinés à l’armée de terre et six d’entre eux ont déjà rejoint l’Afghanistan: trois ravitallement et trois avitaillement. Le blindage entraîne un surcroît de poids de 1,5 tonnes, mais ne représente apparemment pas une entrave à la mobilité tactique du véhicule.  

 

"Avant et après le blindage du véhicule. On voit nettement la différence." (source: Les nouvelles du SEA, 3/2009, p. 26; www.defense.gouv.fr)

Le CCP10 avant et après le blindage du véhicule (source: Les nouvelles du SEA, 3/2009, p. 26; www.defense.gouv.fr)

    ———— *** Posté le 10 mars 2010