Texte et photos par le lieutenant-colonel (R) Pascal Podlaziewiez* – Le rythme de plus en plus soutenu et le durcissement des engagements dans les opérations extérieures allant de pair avec une préparation opérationnelle renforcée nécessitent un besoin accru de mobilité terrestre. Pour maintenir un taux de disponibilité satisfaisant et conforme au cahier des charges, il est nécessaire de prolonger la fin de vie des engins par des opérations de maintenance approfondies. Un effort qui requiert une participation importante des industriels de l’armement.

Certains matériels de l’armée de Terre comme le char Leclerc, l’AMX 10 RCR, le VBCI et le CAESAR sont utilisés de manière très intensive dans le cadre de la préparation opérationnelle au sein des parcs d’entraînement de Champagne et de Provence. Pour en assurer le soutien, un véritable partenariat industriel a ainsi été mis en place entre Nexter et l’armée de Terre.

Un partenariat opérationnel avec les clients

En 2010, la SIMMT notifiait Nexter du premier marché de soutien forfaitaire pour la prise en charge du soutien du char Leclerc.   Dès lors, il a fallu pour Nexter innover, revoir son organisation, créer et installer des ateliers déportés sur les parcs d’entraînement et s’intégrer dans le fonctionnement militaire de la préparation opérationnelle.

Grâce à un personnel entièrement dévoué à la culture de l’entreprise, Nexter a mis en place des modèles efficaces répondant au mieux aux attentes du client « armée de Terre ». Il a fallu intégrer toutes les données de gestion du MCO définis par la SIMMT : kilométrages des engins, heures de fonctionnement, nombre de coups tirés par les canons, etc.

Au vu des résultats probants pour les chars Leclerc (XL), la maintenance des parcs VBCI, CAESAR et AMX 10RCR a été confiée à Nexter. Au travers des marchés de soutien en service (MSS), Nexter met à disposition des unités à l’entraînement les moyens définis auparavant par le COM2CIA, par l’intermédiaire du CENTIAL (centre d’entraînement interarmes et logistique / 51ème RI). L’objectif premier de l’industriel est de garantir une disponibilité de 100% en exercice pour les chars XL, engins AMX 10RCR, blindés VBCI et canons CAESAR. Pour ce faire, le détachement Nexter, fort de 60 maintenanciers, dispose dans ses hangars de 56 XL, 2 DCL, 100 VBCI, 40 AMX 10RCR et 5 canons CAESAR. Nexter assure la maintenance préventive et curative, met à disposition les véhicules définis pour l’entraînement programmé, assure le soutien industriel sur le terrain le cas échéant, et effectue les opérations de réintégration.

Au cours des exercices d’entraînement , Nexter assure le soutien en exercice, et le soutien à la manœuvre en pièces de rechange notamment. Il s’assure du remplacement d’un véhicule dans le cas où survient une panne, dans le cadre d’une utilisation conforme, et dont la réparation n’est pas possible dans les délais contractuels. Par exemple, si un VBCI perd les deux ponts avant du véhicule à cause d’une conduite hasardeuse en tout terrain, l’indisponibilité qui en découle n’est pas du fait de l’industriel. Néanmoins, dans la mesure du possible et avec accord de la SIMMT et/ou du CENTIAL-51e RI, sous couvert du COME2CIA, il peut le cas échéant le remplacer. Les relations sont contractuelles, mais Nexter et l’armée de Terre ont su dépasser ce stade pour considérer l’intérêt de la mission collective.

Dans certains cas, les équipes techniques de Nexter interviennent sur le terrain, soit pour une intervention technique leur incombant, soit pour une aide auprès des maintenanciers du régiment. Si l’unité a besoin d’une pièce, Nexter se doit de la mettre à disposition dans les trois heures. Il n’est pas rare que des navettes sillonnent les routes de Champagne, afin d’acheminer dans les délais impartis les rechanges utiles aux interventions des équipes régimentaires.

La transformation du MCO terrestre et la croissance rapide des besoins opérationnels nécessitent des améliorations continues : adaptation des délais, écoute du client et transparence dans la relation sont les facteurs clés de succès. Le partenariat mis en œuvre sur le parc d’entraînement Champagne démontre au quotidien l’engagement de NEXTER dans le MCO-T et son souci de poursuivre la modernisation du MCO-T engagé avec le programme SCORPION.

 

*Cet article est un extrait d’un reportage au sein du parc d’entraînement Champagne (PE-C) à paraître dans le prochain numéro de notre revue Opérationnels SLDS.