Posts in category Soutien


2010AirMCONEWSSoutien

L’Escadron de soutien technique aéronautique de Nancy

Par le Lieutenant-Colonel Le Doze
12/07/2010

Créé officiellement le premier septembre 2008, l’Escadron de soutien technique aéronautique (ESTA) de Nancy est une unité majeure de l’armée de l’air qui s’est construite autour de la centralisation, sous une autorité hiérarchique unique, de l’ensemble des entités assurant des missions de maintenance aéronautique, autrefois réparties au sein des escadrons de combat (EC) et de l’ESTS[1]. Cette unité employant près de six cents personnes et dont les activités diversifiées sont réalisées à partir de trois emprises géographiques majeures sur la base aérienne 133, est l’expression à l’échelon locale de la restructuration des chaînes de commandement organique et opérationnel.

Read more 0 Comments
AirLe coin de la "RedacChef"LogistiqueSoutien

L’EATC, Un pas de géant vers l’harmonisation du transport aérien militaire européen

PAR LE COLONEL RUTZ

La naissance de l’EATC remonte techniquement à la Déclaration Commune effectuée par les Chefs d’état français et allemand lors du Conseil Franco-allemand de Défense et de Sécurité (CFADS) du 30 Novembre 1999: ce dernier doit se lire à la lumière de la déclaration du CFADS du 9 Juin 2000, dans laquelle la France et l’Allemagne réaffirmaient leur engagement d’acquérir en commun un nouvel avion de transport militaire (futur programme A400M) dans la continuité de la décision, prise au Conseil européen d’ Helsinki en Décembre 1999, de constituer à terme une flotte européenne d’avions de transport stratégique.

Read more 0 Comments
2010MCONEWSSoutien

MCO des parcs de l’Aéronavale : le nouvel adossement Marine-SIAé

PAR LE CAPITAINE DE VAISSEAU ALAIN HEMMER

Le soutien étatique des parcs d’aéronefs de la marine repose traditionnellement sur les capacités de maintien en condition opérationnelle (MCO) réparties entre le Service industriel de l’aéronautique ou SIAé (NTI3) et les unités militaires (NTI1 et NTI2). Les activités de maintenance étaient jusqu’à présent découpées en trois niveaux techniques d’intervention (NTI): le NTI1 qui consiste en des opérations simples de maintenance réalisées par les flottilles; le NTI2 qui nécessite des moyens de maintenance complexes : les opérations de NTI2 sont réalisées dans des ateliers, dans le cas où une utilisation de bancs de tests est par exemple nécessaire, ou sur des aires de visite aménagées pour la dépose d’organes et d’éléments structuraux de l’aéronef; le NTI3, qui nécessite des moyens et des compétences industriels, tels que bureaux d’études, bancs constructeurs, ou autres. Ces trois niveaux sont maintenant réduits à deux – le NSI pour niveau de soutien industriel et le NSO pour niveau de soutien opérationnel -, et c’est tout l’objet des réformes en cours que de refléter une telle simplification et la complémentarité qu’elle suppose.

Read more 0 Comments
2010InterarméesNEWSSoutien

BdD et GSBdD : catalyseurs du processus de réforme

ENTRETIEN AVEC LE GENERAL ERIC ROUZAUD, COMMANDANT INTERARMEES DU SOUTIEN

SLD : Général, à la veille du dernier Retex (retour d’expérience), lequel qui finalisera onze mois d’expérimentation des bases de défense, quelles conclusions générales tirez-vous et quels sont les principaux motifs de satisfaction ?

Général Rouzaud : L’expérimentation que nous menons a confirmé la validité du concept de base de défense. Compte tenu des nombreux projets de mutualisations et de rationalisation entrepris dans le domaine de l’administration générale et du soutien commun, les bases de défense sont une véritable nécessité, car elles permettent de donner de la cohérence à un ensemble de profondes mutations.

Read more 0 Comments
2010MCONEWSSoutien

Drones américains: la maintenance oubliée

Si l’automation du fonctionnement des drones a été bien pensée et conçue, il est un domaine où la logique n’a pas été poursuivie à son terme, à savoir celui de l’automation de leur entretien. Selon un responsable de la DARPA, l’agence de recherche militaire aux Etats-Unis (« Defense Advanced Research Projects Agency »), il est temps de réfléchir à un « système de systèmes sans intervention humaine ».

Read more 0 Comments