Posts tagged Serval


AirAirArticles SLD /Opérationnels SLDSDéfenseFormation/ entraînementFormation/EntraînementInterarméesInterarméesInterarméesLogistiqueMCOOPERATIONNELS SLDSReportagesREVUESoutienSoutien carburantSoutien santéTerreTerreTerreZOOM

Préparation opérationnelle : Caylus se scorpionnise

Par le lieutenant-Colonel (R) Pascal Podlaziewiez – extrait (1) – Créé en 1948, le camp militaire de Caylus est le lieu d’entraînement de la 11ème Brigade parachutiste …

Read more 0 Comments
Défense

Serval ou le succès des armes

Par le Général de division (2S) Alain Faupin
Saint-Cyrien (Bugeaud 58-60), le général Faupin a servi dans des unités de cavalerie à cheval, puis de reconnaissance en Algérie, au Sahara et en France au sein de la Légion étrangère. De cette expérience, il a notamment retiré l’importance de l’entraînement pour combattre sur un théâtre aussi exigeant que l’est le Mali à l’heure actuelle. Mais dans cet article introductif, il rend également hommage à la qualité des hommes qui ont commandé et mis en oeuvre Serval.

Read more 0 Comments
DéfenseLogistique

Un risque consenti Les convois logistiques au Mali : l’anti-Afghanistan

Entretien avec le Colonel Vélut, Chef de Corps du BATLOG et COMSIT
C’est dans le camp de Gao, centre de gravité des opérations situé « à l’emplacement exact où entre 1941 et 1943 une Compagnie Auto du Train des Forces Françaises de l’Afrique organisait des convois au profit de Forces Françaises Libres », que le commandement du Bataillon Logistique (BATLOG) a rapidement été basé afin de pouvoir initialement ravitailler les forces déployées dans le cadre des opérations menées autour de Gao et dans les Adrars. Son Chef de corps – également Chef de corps du 511e Régiment du Train -, le Colonel Jean-Louis Vélut explique dans le cadre de cet entretien réalisé mi-avril que, si l’histoire semble parfois bégayer, Serval augure des opérations logistiques de demain, tant par la nature austère du théâtre et l’optimisation de moyens de plus en plus comptés, que par une adaptation tactique ayant nécessité la mise en œuvre de véritables raids logistiques donnant tout son sens au concept de « combattant-logisticien agissant au cœur et au profit des forces» cher au général Jacquement, commandant la 1ère brigade logistique dont est issu le BATLOG.

Read more 0 Comments
Uncategorized

Les caravanes du Train à bord du PVP du lieutenant P. (14 avril 2013)

Entretien avec le lieutenant P. chef de peloton d’escorte, 515e RT

Venu de Dakar, le lieutenant P. a accumulé avec le 515e RT 12 000 kilomètres en deux mois (février et mars) avec 8 convois sur Gao et 6 convois sur Tombouctou. Sur la route entre Sévaré et Gao, il tire les enseignements de ces mois d’expérience en tant que chef de peloton d’escorte au Mali en montrant les défis auxquels les convois logistiques sont confrontés au quotidien. Pour lui, leurs périples ressemblent aux caravanes d’autrefois qui fonctionnaient sur quatre jours d’autonomie entre des points relais spécifiques.

Read more 0 Comments
Le coin de la "RedacChef"ReportagesTerreZOOM

Le DETAIR de Bamako «une armée en miniature»

Entretien avec le colonel Gilles Bertrand. COMDETAIR

Au plus fort de Serval, le DETAIR de Bamako a compté en termes de moyens offensifs jusqu’à six Mirage 2000D et deux ravitailleurs. Quelques jours avant cet entretien réalisé mi-avril, un redéploiement partiel de la moitié de ce potentiel – trois Mirage et un ravitailleur – vers la base de Nancy venait de se produire dans le cadre du désengagement qui s’amorçait alors. Le colonel Gilles Bertrand commande en métropole la base aérienne de Luxeuil et la base de défense d’Epinal-Luxeuil. Il est aussi délégué militaire départemental de Haute-Saône. Au Mali, il assure les fonctions et responsabilités de commandant du détachement air de Bamako depuis mars, et ce pour la durée normale de quatre mois. Il nous explique les spécificités de son détachement qui compte « trois Mirage 2000, un à deux C135 et un groupe de transport composé de cinq à six Transall, des moyens soit redéployés directement de métropole, soit recyclés à partir des moyens pré-positionnés, ce qui a donné toute sa force à ce dispositif. »

Read more 0 Comments