Posts in category Documentation thématique


Armées étrangèresArmées étrangèresDéfenseDefenseDocumentation thématiqueForces de sécurité étrangèresFormation/ entraînementFormation/ entraînementFormation/EntraînementIN ENGLISHInterarméesInterarméesInterarméesLogistiqueNEWSSECURITESecuritySoutienTrainingZOOM

First EU LIVEX For Crisis Management Starts Today

Source: European Commission / Service européen d’action extérieure – MILEX23: EU carries out first military live exercise in Cádiz From 16 to 22 October, the …

Read more 0 Comments
Armées étrangèresArmées étrangèresArmées étrangèresDéfenseDefenseDocumentation thématiqueIN ENGLISHIndustriesIndustriesIndustriesIndustryLogistic / Supply chainLogistiqueNEWSSoutienSoutien carburantSupport & SustainmentTerreTerreTerreZOOM

U.S. Army Seeks Alternative Energy Technologies for Mobile Command Posts Project

Source: Militaryaerospace.com – By John Keller – Army asks industry for alternative energy sources to help power mobile command posts on the battlefield U.S. Army …

Read more 0 Comments
AnalyseArmées étrangèresArticles SLD /Opérationnels SLDSDéfenseDocumentation thématiqueForces de sécurité étrangèresNEWSOPERATIONNELS SLDSREVUEsécuritéSECURITESécurité intérieureSécurité privéeZOOM

Vladimir Poutine et les milices russes : diviser pour mieux regner

Par le Colonel (R) Michel Klen – La pratique du mercenariat n’a pas disparu après la fin de la guerre froide. Les sociétés militaires privées (SMP) se sont multipliées dans les théâtres d’affrontement, en particulier au Proche et Moyen- Orient, dans les Balkans et en Afghanistan. Pour un gouvernement, le recours à des soldats de fortune présente des avantages certains. Il permet le camouflage du nombre officiel des troupes engagées dans une opération. En faisant appel à des « baroudeurs » privés, un État peut de la sorte dissimuler son implication réelle dans un conflit, et donc minimiser son engagement aux yeux de l’opinion.

La guerre en Ukraine déclenchée par la Russie le 24 février 2022 a particulièrement mis sur le devant de la scène la problématique de ces officines de sous-traitance de la guerre avec l’emploi à grande échelle des milices russes. Parmi ces entreprises de mercenaires qui agissent dans cette nouvelle zone de guerre, la SMP Wagner a pris une importance significative en raison de son implication non seulement dans le champ militaire mais aussi dans le domaine politique.

Read more 0 Comments
AnalyseArmées étrangèresArmées étrangèresArmées étrangèresAUTONOMIEDéfenseDocumentation thématiqueForces de sécurité étrangèresGénération Y & ZIndustriesIndustriesindustriesIndustriesL'œil de Romain PetitLogistiqueMerMerMerNEWSPartenariatsSECURITEsécuritéSécurité intérieureSoutienZOOM

Etude UTT sur le devenir de l’Arctique

Partenariat UTT – Le devenir de l’Arctique : entre désastre écologique et aubaine économique Une étude réalisée par Mickaël Arganini, Sylvain Marlier et Jeanne Struyve …

Read more 0 Comments
AirAirAnalyseArmées étrangèresArmées étrangèresArticles SLD /Opérationnels SLDSAUTONOMIEDéfenseDocumentation thématiqueIndustriesNEWSOPERATIONNELS SLDSREVUEsécuritéSECURITESoutienZOOM

Espace, domaine opérationnel : vers un « Spatial de combat » ?

Par le général de corps aérien (2S) Jean-Marc Laurent,Responsable exécutif de la chaire “Défense & Aérospatial”, Sciences Po Bordeaux // « A new operational domain » (« un nouveau domaine opérationnel »), telle est la déclaration faite par l’OTAN, en 2019, pour traduire la mutation sécuritaire du domaine spatial qui s’opère depuis le tournant du siècle.

Une autre hypothèse, et c’est certainement la plus probable, est que le mot « opérationnel » revête ici une signification spécifique. De fait, dans le contexte de tension spatiale de ces dernières années, on ne peut pas écarter l’idée que ce terme soit devenu un « buzz word » d’opportunité plus politique que fonctionnelle.

Mais, alors, quel est le sens donné à ce mot « opérationnel » appliqué à l’espace ? En outre, avons-nous la certitude que cette interprétation soit partagée et qu’elle soit représentative des volontés et des ambitions des Etats qui en font usage ? Ces questions, qui ont incontestablement leur place dans un magazine nommé « Opérationnels », méritent qu’on y réfléchisse, car leurs réponses ne sont pas sans implications politico-militaires pour les puissances spatiales, en général, et celles du camp occidental, en particulier.

Read more 0 Comments
AnalyseDéfenseDocumentation thématiqueindustriesInterarméesInterarméesNEWSsécuritéSECURITESécurité intérieureSoutienZOOM

Lutte contre la désinformation et l’infoguerre

Par Clotilde Dauchy et Dr. Sandro Gaycken // Depuis que le mot “fake news” a été choisi comme mot de l’année en 2017 par le dictionnaire Collins, nous avons été témoins d’une augmentation significative des allégations de désinformation active dans les médias de la part de politiciens. Bien que ces affirmations portent souvent sur des rapports défavorables plutôt que sur la désinformation, on observe une croissance notable des opérations stratégiques de désinformation politique en ligne. La désinformation politique numérique est simple, peu coûteuse et très efficace, si elle est tactiquement bien placée. Un État-nation attaquantn’aurait besoin que de quelques éléments pour agir, et aucun d’entre eux n’est hors de portée.

Usine à trolls, mode d’emploi

Le premier élément nécessaire à la mise en place de telles opérations est un centre d’appel doté d’un personnel non technique facile à former pour effectuer le travail quotidien, assisté de quelques outils simples basés sur l’intelligence artificielle et d’un bon traducteur numérique. Ce centre d’appel – ou, comme nous l’appelons dans la guerre numérique, une usine à trolls – ne fait rien d’autre que de rédiger des contenus faux, trompeurs, ou manipulateurs sur la partie de l’internet qui est la plus pertinente pour la cible. Toute la journée sont envoyés des milliers et des milliers de messages. (…)

Read more 0 Comments
AirAirAirAnalyseArticles SLD /Opérationnels SLDSDéfenseDocumentation thématiqueInterarméesInterarméesInterarméesLogistiqueNEWSOPERATIONNELS SLDSReportagesREVUESECURITESécurité intérieureSoutienZOOM

La Guyane, une emprise stratégique unique

Par Murielle Delaporte –  « Chien pas là, tigue prend peye » signifie en créole « Le chien n’est pas là, le tigre prend le pays ». Ce « dolo » – ou proverbe guyanais – illustre parfaitement le sentiment d’urgence qui apparaît en filligrane de la nouvelle priorité accordée par Paris à la stratégie de défense des Outremers.

« La France est un archipel »
Lors de ses vœux aux Armées prononcés à Mont de Marsan en janvier 2023, le Président Emmanuel Macron fit ainsi allusion à l’importance cruciale de nos DROM COM (Départements et régions d’Outre-mer et Collectivités d’Outre-mer) pour la souveraineté nationale de la France en ces termes :

« En Europe, en Asie et dans l’Indopacifique, l’ordre international cède à un état de nature entre les Nations telles que nous n’en avions pas vu depuis des décennies. La Méditerranée orientale, les détroits de l’océan Indien, la mer de Chine méridionale ou les abords de Taïwan, parmi d’autres. Ce sont des lieux de régulières tensions. Nos Outremers sont, dans ce contexte, de plus en plus exposés. (…).

[N]’oublions jamais que notre Nation est un archipel. Et si la sécurité du territoire métropolitain est là assurée par vous toutes et tous, nos Outremers ne doivent jamais quitter notre regard et notre présence. Et la marche du monde met nombre de ces territoires (…) aux premières loges des possibles confrontations de demain. (…)
Nos défis pour demain, c’est d’abord de continuer à défendre des intérêts qui ne varient pas, c’est-à-dire la défense du territoire national et en particulier de nos Outremers, de nos concitoyens. (…)

Read more 0 Comments